Conseil personnalisé, services et démarche R&D

Si vous n’avez pas trouvé la réponse à la question que vous vous posez, n’hésitez pas à me la demander directement, j’en ferai un article. Le site est encore en création, je l’enrichirai avec vos retours!

Si vous avez besoin de conseils plus personnalisés, sachez que ce site est aussi une vitrine pour vous proposer mes services. Je sais ce que c’est que d’être débutant sans savoir par où commencer ou d’avoir un peu plus d’expérience mais de se retrouver seul(e) face à ses doutes. Je n’ai pas oublié. Surtout qu’à mon époque, la connaissance n’était pas accessible, j’ai dû me former seule. Ce fut long mais cela m’a apporté une vision très profonde des principes qui sous-tendent l’écriture. J’ai compris qu’il n’y a pas une méthode mais mille méthodes d’écriture et qu’il faut aider chacun à trouver la sienne. C’est pour cela que 15 ans après, j’ai décidé d’en faire mon métier et de vous restituer les résultats de mes expérimentations.

Pour faire connaissance, je vous propose une formule d’essai à 45 euros qui comprend un premier coaching sur votre manuscrit. Si vous n’êtes plus sûr de vous sur le ton ou sur la direction que l’histoire a prise, contactez-moi en m’expliquant votre problème. Puis je vous demanderai de m’envoyer votre premier chapitre ainsi que votre synopsis ou résumé détaillé. Je vous ferai un retour tant sur le style que sur le scénario: plume et structure en fonction de vos préférences. Puis, nous identifierons ensemble votre intention ainsi que le point qui vous bloque. Je vous proposerai ensuite un outil pour le lever et retrouver votre élan premier et votre sérénité d’écriture. Et vous n’aurez plus qu’à vous jeter dans les bras de muse 😉

N’hésitez pas à me contacter ^-^

Mon parcours

J’écris depuis 15 ans maintenant, sans compter les poèmes d’adolescence 😉 Au départ, j’étais d’obédience scientifique. Bercée à la science-fiction traduite de l’américain ou aux ouvrages universitaires sur la relativité et la physique quantique, c’est assez naturel que mes premiers livres soient restés au fond des cartons. Ce fut un crève-cœur de travailler des années pour ne récolter que l’indifférence des grandes maisons. C’est pour cela que je conseille à ceux qui se lancent de se faire la main sur des nouvelles ou de tenter des petits écrits en indépendants. D’autant plus qu’aujourd’hui, des Wattpad, des Scribay et leconteur.fr vous permettent de rencontrer votre lectorat et d’avoir des retours en cours d’écriture. Je crois cependant que la nouvelle et les textes libres restent la voie royale pour expérimenter ou développer son style.

En parallèle de mes expérimentations, voici quelques ateliers et supports théoriques qui m’ont permis de mieux appréhender l’écriture:

  • Atelier d’écriture théâtrale avec le théâtre de la Commune d’Aubervilliers : Cet atelier m’a aidé à prendre conscience de l’importance des dialogues et de comment les rendre plus vivants. Cela s’est soldé par une représentation sur scène en écriture automatique  avec le metteur en scène Ezequiel Garcia Romeu. Une expérience surréaliste!
  • Atelier d’écriture avec Olivia Rosenthal de l’Université Saint-Denis: Le travail portait principalement sur comment trouver sa voix, sa plume
  • Atelier d’écriture avec Christine Montalbetti de l’Université Saint-Denis : Très basé sur les exercices de l’Oulipo, cet atelier fut excellent pour développer ma technique et surmonter les blocages
  • Masterclasses de Robert McKee , de Christopher Vogler et de Steve Kaplan, quelques maîtres du scénario Hollywoodien: Voir les formations de Dixit Vous pouvez aussi acheter les livres de ces auteurs car les Masterclasses sont chères.  Je vous conseille aussi les méthodes d’écritures d’Elizabeth Georges et de Lisa Cron (en anglais uniquement…). J’espère bien qu’un jour, ces femmes aussi auront le droit de donner des Masterclasses à Paris!
  • Nanowrimo : Rallye survival d’un mois en novembre. Au delà de la convivialité, ce challenge est très bon pour débloquer les plumes rouillées par la peur de mal faire. Je vous conseille cependant d’arriver avec un plan et vos fiches de personnages déjà faites et bien travaillées.
  • Dans le même esprit, je me suis fixée un challenge personnel: «10 nouvelles en un été». Au final, je rédigeais une nouvelle tous les quinze jours pour divers concours et appels à textes. L’exigence de productivité et le travail sous contrainte de thème imposé m’a apporté beaucoup, tant dans le style que dans la méthode d’écriture. Mais surtout, cela m’a permis de jeter au feu mes derniers blocages créatifs.

Mes influences et ma recherche

Mon enfance a été bercée entre Fantômette, Stephen King, J.M. Auel et les animés du Club Dorothée (attention, génération année 80 ;). Au collège, je me suis construite avec les grands noms de la SF américaine comme Asimov, Sturgeon ou Van Vogt mais aussi sur les écrits d’un français de génie : Pierre Suragne, qui m’a traumatisée (tout est de sa faute). Au lycée, j’ai été marquée par Akira et par Ghost in the Shell. Ces mangas ont fait écho à la mouvance SF/Cyberpunk que je lisais à l’époque (cf. l’anthologie Mozart en verres miroirs). J’ai plus tard eu ma période fantasy avec quelques sagas comme l’Assassin royal, Krondor et Lancedragon. Et bien sûr Game of Thrones et Tolkien. Même si je préfère les elfes de Jean-Louis Fetjaine à tout autres. Puis, je suis passée à la littérature policière et aux classiques du 19ème (Dumas et Sand en tête). C’est très dur de revenir en arrière et j’éprouve de plus en plus de difficultés avec la littérature de genre (même si j’en écris ;).

En tout cas, je n’ai jamais lâché les mangas.

Comme j’ai dû vous le dire quelque part, j’écris des romans-manga. Pouvoirs psy et démons japonais se retrouvent transportés dans des univers occidentaux. On pourrait croire que c’est simple, mais c’est un travail colossal ! Déjà, dans mon tout premier roman (Alia, la Gardienne des Glaces), de ma plume maladroite, j’essayais de rendre les bases du manga «Magical Girl», ce fut un échec. D’autres ont suivi. Toutes mes tentatives suivantes restèrent inachevées (je vous ai parlé de Muse blessée? J’ai une catégorie dans le site pour ça). Après une émigration au Canada où je travaillais dans le jeu vidéo indépendant, j’ai renoué avec la créativité et j’ai décidé de me lancer en indépendant. Dans Mira, la Bataille de L’eau, paru l’année dernière, j’ai énormément travaillé sur la sensation de mouvement dans les combats et sur le rendu des super pouvoirs. Dans Demon Heart, mon roman à paraître cette année, le défi est surtout sur les sensations graphiques. Je vois des scènes, des décors et des monstres que j’ai beaucoup de difficultés à rendre. Une amie éditrice qui vient du monde de la BD m’a conseillé de simplifier mes tableaux. Impossible. Je préfère décaler la publication. J’ai une vision, si je ne suis pas capable de la rendre, le livre attendra que je progresse. C’est pour cela que l’année dernière, je me suis lancée dans un challenge : «10 nouvelles en un été». J’ai souffert mais j’ai progressé. L’une d’entre elles, une histoire de «screampunk» va être publiée en maison d’édition et le reste passe dans un recueil qui donne un très bon aperçu de mes recherches mais aussi de ma folie.

Vous pouvez me lire sur:  http://ghaanima.com

Très récemment, j’ai aussi créé un autre nom de plume qui est dédiée à la romance. Ce n’est pas manga pour un sou 😉 Ici, je m’intéresse aux dessous de l’âme, à ses travers, ses douleurs. J’ai été très marquée par le travail d’Elizabeth George, une auteure de romans policiers que j’ai déjà citée. Elle accorde une grande importance à la psychologie de ses personnages. C’est un domaine qu’elle a étudié à l’université. Cela se ressent dans ses écrits. Je respecte, j’admire, alors je vole. Comme dirait Picasso: «Un bon artiste copie, un grand artiste, vole.» Je ne me sens pas prête pour le roman policier, d’autant plus qu’en toute franchise, j’en lis peu et je n’aime pas ça, à part ceux d’Elizabeth Georges et d’Ellis Petters. Mais la romance dark ou light, ça j’aime. Et la psychologie des personnages dans ce genre, c’est crucial… C’est pourquoi j’ai décidé de détourner la méthode d’Elizabeth George et de l’appliquer à la romance.

Je ne partage pas ce nouveau pseudo en public mais si vous êtes lectrice de ce genre ou blogueuse, contactez-moi avec le formulaire ^-^

PartagerShare on Facebook0Tweet about this on Twitter0Pin on Pinterest0Share on Google+0Share on LinkedIn0Email this to someone

Je m’appelle Ghaan

Ghaan

l'Écrivain Alchimiste qui vous aide à transformer vos histoires en or. À force de travail, j'ai compris que l'écriture est un Art Alchimique, un savant mélange de créativité, de méthodes et de confiance en soi. J'ai réuni mes conseils les plus efficaces dans un livret gratuit:«Comment polir son roman pour en faire un diamant».
livret conseils d'écriture et méthode pour écrire un roman
Cliquez ici pour en savoir plus ;)

%d blogueurs aiment cette page :