Rendre vivant un personnage: faire pousser la graine!

Bonjour amis écrivains!

Nous sommes en pleine séquence sur «comment creuser les personnages pour les rendre plus profonds»! En effet, on a parfois la sensation que nos personnages ne sont pas assez complets mais on a beau creuser des jours notre fiche personnage, on ne trouve pas facilement le problème. Alors que c’est bien plus simple quand on sait où chercher! Dans un précédent article, on avait vu comment trouver la graine cachée au cœur d’un personnage (besoin central et conflit intérieur) ainsi que le terreau qui va autour (l’apparence, le statut social: la caractérisation). N’hésitez pas à lire cet article en premier si vous débarquez ^-^

  1. Dévoiler la pépite de votre personnage: utilisez un détecteur de métaux!

Alors maintenant qu’on a le terreau et la graine, que fait-on? On arrose et on fait pousser!

Le recette alchimique

L’outil de base pour creuser est la fiche personnage, bien sûr. La base est de partir d’une graine de personnage lié au besoin de l’histoire puis de le creuser pour dévoiler son vrai caractère, ce qui nous donnera une première idée de la pépite qu’il renferme.  À ce stade, on peut enfin se poser des questions utiles mais pas fondamentales comme «d’où il vient», «à quoi il ressemble»: c’est la caractérisation. Vrai caractère et caractérisation seront le terreau qui permettra de faire pousser la graine (vu dans l’article précédent!). On peut maintenant réfléchir à sa construction, comment il a grandi pour devenir ce qu’il est. Cela permet d’affiner la pépite. Une fois qu’on connaît intimement notre personnage, on pourra comprendre comment il réagit, c’est ce que je nomme l’incarnation, ce qui le rendra vivant au jour le jour. Enfin, on peut revenir à l’histoire et s’interroger sur les scènes qui seront utiles dans l’intrigue: c’est les éléments dramatiques. Nous allons voir maintenant les derniers éléments de la fiche personnage.

Fiche personnage étape 4: La construction, ou le voir grandir pour mieux le comprendre

Conflit intérieur et besoin central forment ce qu’on appelle le «vrai caractère» d’un personnage. Maintenant, prenons cette graine et plantons la dans la terre: l’endroit où il a grandi, son milieu social, son apparence physique.

Et regardons pousser!

  • Quelles étaient ses relations avec sa mère, son père ou tout autre personnage important de sa jeunesse?
  • Quels impacts ces relations ont-elles eu sur lui dans sa façon de tisser des liens aujourd’hui?

Cette partie de la fiche personnage, je l’appelle la «construction». Là, je vous conseille de creuser la théorie de l’attachement (cf. Wikipédia). Vous comprendrez mieux le lien de cause à effet entre une enfance maltraitée et une personne ingérable dans ses relations de couple. Le but est de comprendre comment il réagit dans ses relations. Je ne sais pas pour vous, mais savoir ce que mon héros fera si il trouve une bombe dans son jardin ne m’intéresse pas (si il est sensé, il appelle les flics, point barre). Par contre, savoir comment il réagira en apprenant que c’est son meilleur ami qui a déposé cette bombe, là, ça me branche.

Fiche personnage étape 5: L’incarner, ou le rendre plus vrai que nature

Une fois qu’on connait intimement son héros, on peut s’attaquer au «Ton»: comment il se comporte. C’est ce qui le fera prendre vie aux yeux du lecteur. Pour réussir cela, la première question à se poser dans sa fiche personnage est:

  • «à qui me fait-il penser?»

Cela vous aidera pour mieux l’incarner, c’est-à-dire déterminer son rire, le ton de sa voix, sa gestuelle, ce qu’il aime, comment il se comporte en groupe, comment il fait l’amour… Au fur et à mesure de vos écrits et des choses que vous trouvez pertinentes, listez aussi des questions d’apparence anodine mais qui reviennent souvent. Par exemple:

  • Ses hobbies?
  • Sa journée type?
  • Le genre de gens qu’il admire ou méprise?
  • Situation dans lesquelles il ment (je l’adore celle-là!)

Voilà pour votre personnage! Toutes ces petites scènes sont les fruits que l’arbre va porter et elles vont aideront à créer votre plan!

À vos plumes!

un stylo plume sur une feuille couverte d'écriture

422737 / Pixabay

Un petit exercice bête. Faites donc un lien entre la manière dont parle, rit, mange votre personnage et son vrai caractère. Ou, demandez vous pourquoi est-il timide dans un groupe (ou charismatique par exemple)? Est-ce une idée qui vous est venue comme cela où cela provient-il de la manière dont on l’a traité enfant? Finalement, le lien n’est pas évident. Il y a plusieurs niveau de construction du caractère d’un personnage, un peu comme on met plusieurs couches de plâtre. Mais c’est ce qui crée une structure solide à la fin.

Voilà! C’est sur cette base que je crée mes fiches personnages depuis cette année, j’ai mis du temps à la développer, à vous de créer la vôtre!

Cet article était court mais le prochain sera long 😉 Il porte sur:

Faire résonner l’histoire: le pouvoir du Capitaine Crochet!

ArtsyBee / Pixabay

ArtsyBee / Pixabay

Et n’hésitez pas à me contacter si vous voulez des conseils plus personnalisés ou que je traite une question précise dans un article! Contactez-moi ici…

Bonne chance à vous dans vos projets! ^-^

PartagerShare on Facebook0Tweet about this on Twitter4Pin on Pinterest0Share on Google+0Share on LinkedIn0Email this to someone
Posted in conseils d'écriture, ÉmoMoe
Tags: , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Je m’appelle Ghaan

Ghaan

l'Écrivain Alchimiste qui vous aide à transformer vos histoires en or. À force de travail, j'ai compris que l'écriture est un Art Alchimique, un savant mélange de créativité, de méthodes et de confiance en soi. J'ai réuni mes conseils les plus efficaces dans un livret gratuit:«Comment polir son roman pour en faire un diamant».
livret conseils d'écriture et méthode pour écrire un roman
Cliquez ici pour en savoir plus ;)

%d blogueurs aiment cette page :