Comment tenir ses bonnes résolutions? La bonne blague ^-^

En ce début d’année, j’imagine que votre liste de fermes décisions est aussi longue que la Muraille de Chine. Et parmi elles, on trouve dans le tiercé de tête: «accorder plus de place à l’écriture» ou «finir un roman» ou «participer à trois concours de nouvelles». Comme l’année précédente, comme l’année d’avant… Et peut-être que vous avez le sentiment de ne pas avoir tenu vos engagements avec vous-même, avec Muse, et plus grave, avec vos rêves. J’ai connu ce sentiment. C’est à se taper la tête contre un mur. Alors, cette année, je vous propose qu’on lui torde le cou.

Je pourrais disserter sur 10 articles de techniques d’organisation, de hack mental et de persévérance, ce sera juste de la procrastination. Allons à l’essentiel avec 6 petites techniques simples pour tenir ses bonnes résolutions: la méthode de l’Or Rose (lisez la suite vous allez comprendre).

un anneau d'or couvert d'inscriptions de feu: l'anneau unique de sauron. Or rose est un moyen mnémotechnique pour tenir ses bonnes résolutions

 

Le principe Alchimique pour tenir ses bonnes résolutions

Nombreux sont les entrepreneurs à avoir développé des méthodes pour « hacker leur cerveau » et devenir plus fiables et productifs. J’ai juste compilé ici l’essentiel pour ce qui nous concerne: comment enfin tenir ses bonnes résolutions liées à l’écriture. Car ne l’oublions pas, notre grand rêve, c’est elle.

Le problème à la base de toutes ces théories et méthodes est que le cerveau est fainéant. En plus, il se complet dans les mauvaises habitudes. C’est une question de survie pour lui. La fainéantise permet d’économiser notre énergie, et les habitudes aussi mauvaises soit-elles sont rassurantes car elles comportent une impression de sécurité. Bref, tout ça c’est un coup de votre cerveau reptilien V:

Quand on prend une bonne résolution, bingo, on se heurte de plein fouet à V. Malheureusement, il est très dur de lutter contre lui car il nous a gardé en vie pendant des millions d’années. Alors on va ruser. Mais on va aussi s’armer de patience. L’Or Rose n’est pas une potion du travail qu’il suffit de boire pour que tous nos rêves s’accomplissent. Non, tenir ses bonnes résolutions, c’est un long processus qui signifie:

  • O comme Objectifs
  • R comme Répétition
  • R comme Récompenses
  • O comme Oyez! (vous comprendrez)
  • S comme Stratégie
  • E comme Espoir

Vous commencez à cerner là où je veux en venir.

La recette Alchimique pour tenir ses bonnes résolutions

O comme Objectifs: il faut bien savoir ce qu’on veut!

Dire: «je veux devenir écrivain» n’est pas un objectif, c’est un vœu pieu et qui ne vous engage pas à grand chose de concret. Dire: «je veux finir un roman en un an», c’est déjà un peu plus tangible. Dire: «je veux écrire 1000 mots par jour», ça c’est mesurable et atteignable. Donc, ça c’est un objectif.

Maintenant, il faut se méfier avec les objectifs, on a tendance à les voir trop ambitieux. Vous risqueriez de vous décourager. N’hésitez pas à décomposer des objectifs trop grands en plus petits avec des sous étapes.

Et fixez leur une deadline claire mais sans pour autant faire plaisir à V. Si on se donne une matinée pour écrire un vulgaire mail alors V prendra la matinée. Si on lui donne dix minutes, il va se remuer le popotin. Vous pouvez même adopter la technique de l’œuf dur: mettre un minuteur pour vous concentrer sur la tâche. Cela permet de se consacrer pendant un laps de temps fini.

PS: méfiez-vous des objectifs trop quantitatifs qui vous mettent la pression. je préfère me dire: j’écris pendant une heure peu importe si je n’écris que trois mots que j’écris 1000 mots en une heure. Le stress, c’est bien, mais si on commence à s’arracher les plumes et à tourner en rond, c’est mal…

R comme Répétition: Tenir ses bonnes résolutions, cela se travaille sur la durée

Un roman cela ne s’écrie pas en un jour. Vous vous doutez bien qu’il vous faudra écrire souvent. Vous avez sans doute vu partout qu’il est nécessaire d’écrire tous les jours. Pourquoi? Déjà, parce que écrire un roman, cela prend du temps et qu’il y a intérêt à lui en accorder. Ensuite, parce que V a la tendance de tout repousser à demain alors autant le faire tous les jours. Enfin, parce que écrire (ou retravailler ses écrits) doit devenir une habitude. Cela doit être un réflexe qui fait partie de vous.

Le problème c’est qu’une habitude cela ne se crée pas comme ça. Une étude a dit qu’il fallait au moins 21 jours sans interruption pour créer une habitude. D’autres parlent de 66 jours. Bref.  Cela va vous demander une très forte détermination pendant au moins 21 jours, puis cela deviendra plus simple et puis peu à peu l’habitude sera là et vous n’y penserez même plus que votre ordinateur sera déjà allumé pour travailler.

Donc, accrochez-vous pendant au moins 21 jours. Sans interruption.

Et faites-vous une routine. Toujours le matin, ou le midi ou le soir. De plus, cela conditionnera votre cerveau à être créatif à heure fixe. Tout bénéf !

PS: Ça marche aussi pour les 10 minutes d’abdos quotidien. Hé, ouais! ^-^

R comme Récompense: Rien de mieux qu’un peu de chocolat pour tenir ses bonnes résolutions

Bon, attaquons le hack mental pur et dur. V est un sacré fainéant. Il faut le motiver. Comment? Comme un âne. On a déjà parlé du bâton (la deadline courte). Parlons de la carotte. Lorsque vous respectez vos engagements, octroyez-vous une petite gâterie. Et pour les étapes importantes: nouvelle finie et envoyée dans les délais, roman envoyé aux bêtas lecteurs, publication en ligne, etc. Tout ce qui vous a demandé de l’effort ou du courage mérite d’être fêté. N’attendez pas d’être numéro 1 sur Amazon pour faire la fête. Car cela ne dépend pas de vous. Il faut fêter ce qui vient de votre volonté. Histoire de l’aiguiser. Comme un muscle. C’est ainsi que l’on peut tenir ses bonnes résolutions.

D’ailleurs, en parlant de muscle. Une astuce pour entraîner sa volonté est de mettre votre friandise préférée sur la table et de ne pas y toucher pendant des jours. Bon, ça marche si personne à la maison ne va vous la voler… J’ai jamais pu tester.

Bref, cette petite habitude aide à se conditionner à travailler (et à motiver V). Mais au-delà du dressage de cerveau bourricot, s’octroyer des petites récompenses permet d’apprendre à voir le verre à moitié plein. Et nous verrons par la suite à quel point la motivation est importante et fragile.

des cupcake, petites récompenses pour tenir ses bonnes résolutions

nastasyaalt / Pixabay

O comme Oyez, oyez braves gens! ^-^

Autre petit hack mental pour tenir ses bonnes résolutions: Annoncez à la ronde vos objectifs! Cela vous obligera à aller au bout ! C’est la pression sociale. Même si votre entourage ne vous harcèle pas de «alors? tu en es où de ce roman?», vous aurez inconsciemment la pression. De même, lorsque vous vous fixez des dates limites pour la mise en ligne d’un chapitre, annoncez-les à vos lecteurs. Comme ça, vous n’avez plus le choix, il faut finir en temps et en heure!

Bien sûr, si vous êtes obligé de finir en un temps restreint, vous pourrez moins peaufiner. Le résultat ne sera peut-être pas une merveille mais ce qui compte aussi c’est d’avancer. Avoir des dead lines incompressibles oblige à se soigner d’un perfectionnisme aigu. La procrastination est un ennemi fatal. C’est d’ailleurs le meilleur pote de V…

S comme Stratégie: pour tenir ses bonnes résolutions, notez-les

Bon, et si on allait plus loin que de noter quelques bonnes résolutions au hasard? Pour aller plus loin vers vos rêves, mettez au propre votre stratégie à moyen et long termes. Encore une fois, soyez précis et concret: écrire 3 nouvelles, finir un roman, faire connaître votre site… Vous pouvez créer des catégories, décorer la feuille… puis posez-la sur votre bureau, là où vous la verrez souvent sans y prendre garde. Gardez-la à l’œil. N’hésitez pas aussi à revoir votre stratégie et vos priorités régulièrement. On se laisse vite dépasser par les partenariats, les multiples projets. Faites le point sur ce qui est important pour vous et maintenez le cap.

Ah! et quand un truc génial vous arrive, genre, votre premier commentaire 5 étoiles, et bien, notez sur la feuille. C’est un accomplissement. Cela vous motivera de toujours l’avoir sous les yeux. Une histoire de verre à moitié plein…

E comme Espoir: pour tenir ses bonnes résolutions, il faut d’abord y croire…

En fait, il faut toujours regarder le bon côté du verre. On n’abandonne pas ses bonnes résolutions par flemme mais parce qu’on perd espoir. Cela va très vite. Trois jours sans écrire et on se dit que l’habitude a pris un coup dans l’aile. Un roman qui sort sur Amazon dans l’indifférence générale et on se dit: mais à quoi bon écrire? Alors pourquoi tenir ses bonnes résolutions?

C’est pour cela que vous devez récompenser votre volonté et pas des réussites qui ne dépendent pas de vous. C’est pour cela que vous devez prendre conscience qu’un peu, c’est déjà beaucoup. OK, vous avez séché votre bonne résolution. Il n’est jamais trop tard pour bien faire. OK, les 3000 ventes se sont transformées en 30 ventes, mais 30 personnes ont eu votre livre entre les mains, n’est pas mieux que le zéro absolu ça? C’est ce chiffre que vous obtiendrez si vous abandonnez! Et peut-être que vous avez apporté quelque chose de précieux à l’un de ces lecteurs.

Bref, peu c’est déjà beaucoup. Ancrez-le dans votre crâne, écrivez-le sur votre feuille stratégique. Seul le rien est fatal. Et le rien, c’est l’abandon. De toute façon, à force d’en faire peu, l’habitude vous rendra plus efficace et meilleur. Et peu à peu, cela deviendra beaucoup. Car les petits torrents font les grandes rivières. Peu à peu, l’oiseau fait son nid…

Enfin, vous avez compris.

À vos plumes!

Yep! À vos plumes. L’exercice de la semaine consistera à mettre sur papier vos objectifs. Et à prendre la plume.

L’exercice de l’année consistera à ne jamais, mais jamais abandonner. Bref, à tenir ses bonnes résolutions! (vous avez le droit de changer de stratégie quand même 😉 Mais ne perdez jamais espoir! L’écriture, c’est plus qu’une bonne résolution. Beaucoup plus.

Voili, voilou pour comment tenir ses bonnes résolutions! Les miennes qu’elles sont-elles? Toujours redonner plus de place à l’écriture, mais bon, cela concerne mes blogs auteurs. Sur le blog de l’alchimiste, je prends la bonne résolution de produire au moins un article par mois et de refaire un petit livret dans l’année.  Et si vous n’avez toujours pas téléchargé mon livre: «Comment polir son roman pour en faire un diamant». Cliquez ici:

couverture comment polir son roman pour en faire un diamant

Bonne chance à vous dans vos projets! ^-^

PartagerShare on Facebook0Tweet about this on Twitter6Pin on Pinterest0Share on Google+0Share on LinkedIn0Email this to someone
Posted in conseils d'écriture, Muse, Outils
Tags: , ,
2 commentaires sur “Comment tenir ses bonnes résolutions? La bonne blague ^-^
  1. Eleyna dit :

    Que de bonnes résolutions pour motiver V. Je crois que le mien est un peu fourbe, il consent à travailler plusieurs jours d’affilée et puis vient brusquement ce moment où l’extérieur le sollicite et où il ne trouve plus de temps à consacrer à l’écriture. Une façon comme une autre de fuir, j’imagine. Ainsi, il ne se dit pas directement que ça vient de lui, mais qu’il n’avait pas d’autre choix. Mais je le vois bien, pourtant, ce moment où j’aurais pu écrire, même un peu. ^^

    En tout cas, je suis d’accord pour dire que le plus important, c’est de garder espoir. C’est une denrée rare à certaines périodes de notre vie, mais il faut le cultiver malgré tout, il finit toujours par renaître. 🙂

    • Merci de ton commentaire ^-^
      Intéressant. Je vois deux problème( ça m’arrive souvent aussi).
      1. On croit que tout est plus important qu’écrire parce ce n’est pas vraiment accepté socialement. En vrai, c’est presque le contraire! Écrire nous permet d’avoir la pêche pour tout le reste!
      2. Tu as tout à fait raison, c’est une fuite.
      Par exemple, je suis sur le point de lancer mon nouveau livre. Tout est prêt, le plan marketing, tout.
      Et bizarrement, depuis trois jours, je fais ma comptabilité sur laquelle j’ai procrastiné un an…
      Bref, j’ai peur de me lancer, donc je recule l’échéance. J’ai surtout peur d’un échec, que ce soit pas assez bien.
      Souvent, on interrompt l’écriture car on doute: comment finir ce chapitre? est-ce que mon intrigue va quelque part? etc.
      des petites pauses ressourçantes oui, mais parfois, cela vire à l’abandon.
      Pourquoi pas changer de projet et écrire autre chose? Mais là aussi, on peut vite oublier son ancien projet.
      Le meilleur conseil qu’on m’ait donné, c’est Robin Hobb, en dédicace (je lui ai demandé un conseil, lol).
      «finissez votre livre. Même si vous ne l’aimez plus, finissez-le.»
      Bref, bien ou mauvais, qu’on l’aime ou pas, il faut se forcer un peu. Tant pis si c’est pas parfait. Tant pis si il faut tout retravailler en phase de relecture. (elle est là pour ça 😉

      Bonne chance à toi dans tes projets et tordons le cou à la procrastination en 2018!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


Je m’appelle Ghaan

Ghaan

l'Écrivain Alchimiste qui vous aide à transformer vos histoires en or. À force de travail, j'ai compris que l'écriture est un Art Alchimique, un savant mélange de créativité, de méthodes et de confiance en soi. J'ai réuni mes conseils les plus efficaces dans un livret gratuit:«Comment polir son roman pour en faire un diamant».
livret conseils d'écriture et méthode pour écrire un roman
Cliquez ici pour en savoir plus ;)

%d blogueurs aiment cette page :